Luc Lévesque

418-512-7272

Québec, Saguenay
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Je me suis intéressé à l’horticulture et à l’aménagement paysager pour deux raisons fort simples. Je croyais en la pertinence de la beauté des lieux et je pensais que les communautés de plantes pouvaient m’aider à comprendre le fonctionnement du monde. Je ne m’étais pas trompé.

Premièrement nous savons tous que les milieux qu’ils soient hostiles ou harmonieux, ont une influence sur notre comportement et notre qualité de vie. Deuxièmement, les communautés de plante ont une organisation qui leur est propre. Une logique est sous-jacente à leur assemblage. L’étude de ces assemblages se nomme la sociologie du végétal. Ici au Québec, le maître à penser de cette discipline fut certainement Pierre Dansereau qui nous à quitté en 2011.

Depuis le début de ma carrière, ces deux paramètres ont étés au centre de mes préoccupations. Elles ont contribué à établir une approche singulière pour concevoir des jardins originaux et harmonieux. Mais au delà de l’esthétisme, je recherche l’harmonie dans l’assemblage des plante que j’installe au sein d’un écosystème

J’ai fait des études en agriculture biologique, en gestion des espaces verts, en foresterie urbaine, j’ai suivi nombre de cours de perfectionnement en aménagement paysager. Mes recherches autodidactes m’ont mené à Gilles Clément, dont j’apprécie particulièrement le travail et les réflections. Depuis plusieurs années, je m’intéresse aux arts visuels qui m’aident à renouveler mon regard sur le jardin.