Le jardin à la française ou jardin classique a constitué pendant deux siècles, les XVII et XVIIIèmes une des caractéristiques des monarchies européennes. Il fournissait à la société mondaine à la fois un cadre de vie et un signe de la position sociale du propriétaire.

Le jardin était dessiné comme un édifice, conçu par des gens formés avant tout au dessin d'architecture. Le vocabulaire utilisé dans l’élaboration des demeures d’époque servaient aussi à nommer les différents éléments du jardin. On parlait notamment de salles, de chambres, de théâtre de verdure, d'escaliers d'eau et de murs de charmilles.

Concrètement, le jardin à la française est avant tout un jardin esthétique et symbolique, une victoire de l’esprit sur la matière, une image de l’ordre et de la raison, le triomphe de la culture sur la nature sauvage, du réfléchi sur le spontané. Ses éléments de base sont la symétrie, la maîtrise de l'optique et l'art de la perspective corrigée.

C'est l’ouverture de l’espace avec des horizons à l’infini, des bassins, des parterres en broderie, le tout ordonné sur un axe perspectif passant par la demeure et la terrasse surélevée, permettant de saisir au premier coup d'œil l'agencement du jardin dans son ensemble.